STEPHANE ETIENNE

Stephane Etienne

Un père qui a décidé de dire non à la fatalité. Entrepreneur expatrié en Australie, sa vie est bouleversée à la naissance de son fils atteint d’insuffisance rénale. Aujourd’hui, il se consacre corps et âme à cette cause par son engagement dans un programme international de sensibilisation à la maladie rénale chronique par la création de WORLDRIDERZ en 2009.

Depuis son plus jeune âge Stéphane a pour passion la nature et le sport. C’est sur sa moto qu’il a commencé sa visite des quatre coins de la planète. Après quelques temps sur les routes, il stoppe son périple en Australie où il pose ses valises pendant 14 ans (terre où est né son fils le 4 avril 2009).

Sa vie professionnelle débute à 24 ans, en Australie où il crée sa première entreprise. Entrepreneur mais papa avant tout, il est très investi pour sa famille. C’est cette fibre paternelle qui l’a poussé le 5 mai 2009 à changer de cap et à tout lâcher pour la cause médicale qui touche son fils.

Il construit alors un projet encore plus fou que sa vie de chef d’entreprise en créant WORLDRIDERZ. Son envie et sa détermination le mettent très vite sur la route de la sensibilisation des risques de l’insuffisance rénale. Persuadé de pouvoir contribuer à sensibiliser l’opinion publique sur ce fléau encore trop peu reconnu, il parcourt des milliers de kilomètres à travers le monde à la rencontre de personnes de valeur qui s’allient à sa cause (Dalaï Lama, gouvernements de nombreux pays). Pour donner de l’ampleur à son message et des habitudes de vie à adopter, Stéphane a été suivi et retransmis dans de multiples pays par DISCOVERY NETWORKS.

Eric Favre, Le Comité Olympique National et Sportif - CROSCA, l’UNSS Nice, l’OMS et A.S.O (Amaury Sport Organisation) soutiennent Stéphane dans sa volonté de transmettre son message par sa passion, sa curiosité et sa motivation par le sport. Il ne recule devant aucun défi. «No limit !».

Stéphane n’a qu’une envie : « je dois faire tout mon possible pour faire avancer les choses. Je le dois à mon fils ».


 

 


Retour en haut de la page